23 juillet 2007

Critique d'Embourgeoisement immédiat dans Le Matin du Sahara

Salim Jay ou le paradoxe du clown Bibliomane de renom, essayiste, romancier, critique littéraire, Salim Jay est tout cela à la fois. Né à Paris d’un père marocain, grand poète entre autres, et d’une mère française, il est l’auteur de nombreux essais et romans : « La semaine où madame Simone eut cent ans », « Portrait du géniteur en poète officiel », « L’oiseau vit de sa plume » pour ne citer qu’eux. Il a été le premier à répertorier les écrivains marocains dans un petit dictionnaire. Cet écrivain prolixe à l’humour sans... [Lire la suite]
Posté par pluriel_orient à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2007

Portrait de Salim Jay par l'écrivain Fouad Laroui

SALIM JAY EST-IL UN ECRIVAIN MAROCAIN ? Par Fouad Laroui (Jeune Afrique) Salim Jay est-il un écrivain marocain ? La question est moins oiseuse qu’elle ne le paraît. Elle invite à une réflexion qui nous concerne tous, en ces temps d’identités troubles, d’allégeances multiples, de soucis planétaires. Le cas Jay est exemplaire de la condition humaine, pas moins. Qui l’étudie s’en convainc aisément. Quels sont les faits ? Voici un homme - ecce homo - né à Paris, en 1951, de père marocain et de mère... [Lire la suite]
Posté par pluriel_orient à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2007

L'article de Jacques Bertoin sur "Le Dictionnaire des Ecrivains marocains"

Jeune Afriquepar JACQUES BERTOIN Premier du genre, le « Dictionnaire des écrivains marocains » de Salim Jay révèle une culture foisonnante, riche parfois de lieux insoupçonnés et de talents clandestins. Chronique d’une entreprise titanesque. « Je vais leur montrer que le roman marocain, ce n'est pas ça ! » C'est sur un de ses fameux coups de colère que Salim Jay a pris la plume pour ouvrir son dictionnaire à la lettre A : « Abdelghani Mahmoud, né en 1967 à Khourigba. » Salim se doutait bien qu'il allait en baver avant d'arriver,... [Lire la suite]
Posté par pluriel_orient à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2007

Mohamed Choukri par Salim Jay

« Un sentiment de perte immense a saisi les lecteurs de la littérature marocaine avec la disparition en novembre 2003 de Mohamed Choukri. Cet homme né en 1935, enfant de la famine, était devenu une légende vivante dans son pays et au-delà. Conteur hors pair, ce marginal était si controversé que son livre le plus célèbre, « Le pain nu », demeura longtemps interdit dans son pays. Il avait vu son père assassiner son frère, il avait erré parmi les chiens et les détritus, dans la compagnie des voleurs et des prostituées, et ce profil de... [Lire la suite]
Posté par pluriel_orient à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2007

Tu ne traverseras pas le détroit au Festival d'Avignon (été 2005)

Salim Jay, écrivain marocain résidant en France, a choisi de faire entendre des voix de l’émigration clandestine, des voix personnelles et collectives, disant le désir de cette traversée interdite, la peur et le danger du voyage, l’arrivée et la vie désillusionnée sur l’autre rive.Une invitation à des artistes à venir troubler les nuits d’Avignon. Chaque soir, une forme différente, libre, étonnante, à découvrir : une heure où tout est possible. “Depuis 50 ans, l’Adami défend les droits des artistes et leur liberté de création. C’est... [Lire la suite]
Posté par pluriel_orient à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2007

Tu ne traverseras pas le détroit joué à Bamako

TU NE TRAVERSERAS PAS LE DETROITde Salim Jay Il s’agit ici bien sûr du détroit de Gibraltar, frontière nette, entre l’Afrique et l’Occident. Salim Jay, écrivain marocain de langue française, fait résonner dans ce texte magnifique et extrêmement poétique, la voix des candidats au passage… Samedi 16 juin à 21hEntrée 2000 Fcfa / 1000 Fcfa Venus de toute l’Afrique, ils sont nombreux ceux qui rêvent d’un avenir possible, d’un jour meilleur, candidats à l’embarquement clandestin. Si au pays, une fois leur mission accomplie, la... [Lire la suite]
Posté par pluriel_orient à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2007

La réaction de Salim Jay après la mort de Driss Chraïbi

Le grand écrivain Driss Chraïbi sera inhumé vendredi à Casablanca       (3/4/2007)         Le grand écrivain Driss Chraïbi, décédé dimanche soir à Crest dans la Drôme (sud-est de la France), "sera inhumé vendredi au cimetière des Chouhada à Casablanca près de son père", a déclaré lundi à la MAP son épouse, Mme Sheena Chraïbi, précisant que "c'est très important qu'il repose dans son pays natal".       "L'Ecosse est mon pays de naissance... [Lire la suite]
Posté par pluriel_orient à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2007

Tu ne traverseras pas le détroit, vu par Bibliomonde

À travers ce récit à la fois poétique et politique, l'auteur défend le droit de circuler librement comme jadis. Il donne la parole à ceux qui veulent fuir le Maroc, poussés par le désespoir, et les fait dialoguer avec des voyageurs arabes du moyen âge et des écrivains d'aujourd'hui. « La misère du sort réservé aux émigrés clandestins occupe notre actualité : macabres découvertes de corps dans des camions frigorifiques ou dans des soutes d’avion; naufrage d’un navire délivrant sur un autre sol étranger des hommes sans pays ;... [Lire la suite]
Posté par pluriel_orient à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mars 2007

Salim Jay sur RFI (Tu ne traverseras pas le détroit)

Une émission avec les écrivains Loïc Barrière (Le Voyage Clandestin, Seuil), et Salim Jay (Tu ne traverseras pas le détroit, Mille et une nuits). http://www.epra.net/fiche.php?from=list&Clandestins : l'exil au prix fort (1/2)
Posté par pluriel_orient à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2007

Article de Driss Ksikes, paru dans "Tel Quel" :

Les élus d’un dico littéraire Salim Jay, écrivain prolixe, exilé en France depuis 30 ans, tient enfin sa revanche sur une scène littéraire qui l’a longtemps ignoré. Avec son "Dictionnaire des écrivains marocains", ce lecteur impénitent, fin connaisseur de la mécanique interne des textes, décrit les auteurs de son pays en décortiquant le parcours, les exploits, les couacs et les incohérences de chacun. Le fait qu’il ne maîtrise pas l’arabe ne lui a pas permis d’accéder à quelques textes majeurs. Peu... [Lire la suite]
Posté par pluriel_orient à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]